champ-de-chanvre.jpg

CHANVRE = FRANCE !

Le chanvre pousse en France ! Et oui, c'est ma première motivation pour l'utiliser. 
La France est le premier producteur européen de chanvre, et historiquement le chanvre a été largement cultivé en France avant d'être délaissé. 
Très récemment, il a connu un nouvel intérêt majeur avec le CBD. Et bien que la législation française pour la culture du CBD en France reste fluctuante à l'heure où j'écris ces lignes, d'autres usages contribue à redynamiser la filière : chanvre alimentaire, BTP, et bien sur le textile ...

nuntisunya_chanvre_textile_processus_fabrication_future.jpg

UNE MATIÈRE ÉCOLOGIQUE

Le coton, c'est 5000 à 7000 litres d'eau d'arrosage pour 1 kg. 

Le chanvre, en France, peut pousser sans eaux de pluie. 

Les pesticides utilisées pour la culture du chanvre peuvent être nuls, ce qui est rare pour le coton. Son ramassage est aussi plus mécanisable, évitant l'exploitations de populations défavorisées dans des conditions de travail discutables. 

Des études scientifiques sont en cours pour démontrer par A+B les propriétés réputées anti-bactériennes et thermorégulatrices du chanvre. 

Et pour finir, C'est un très bon dépolluant des sols, par capillarité des métaux dans ses racines. 

bref, que des bonnes raisons pour se lancer dans l'aventure !!

  

images.jpeg

UNE FILIÈRE À RECRÉER

Bien que la France dispose d'un climat agriculture propice à cette plante, elle ne dispose plus (et pas encore) de l'appareil industriel pour passer de la plante au fil textile. 
Il faudrait pour cela recréer des filatures complètes pour proposer du fil Made In France 100%. 
des démarches locales sont à l'oeuvre pour faire avancer la cause. Et j'espère que mon projet et ma marque contribueront eux aussi à relancer l'interêt d'une telle relocalisation.

IMG_5575.jpeg

UN DÉFI TECHNIQUE

Voilà un gros paradoxe : alors que l'on tisser beaucoup en France voilà plusieurs décennies, ce savoir faire est aujourd'hui à reconquérir. 

Le chanvre se comporte très différemment du coton, massivement utilisé dans le jeans aujourd'hui. Il est plus solide, mais beaucoup moins élastique ce qui le rend bien plus délicat à tisser. 

Heureusement que j'aime les défis !

La question est de comprendre le comportement du fil de chanvre au tissage, et d'adapter les réglages du métier à tisser et les astuces du tisserand à ces particularités. 

En filigrane, se pose la question de savoir si le chanvre est utilisable à une échelle industrielle, question à laquelle l'humanité n'a pas encore eu à se confronter !